Centre de Villeneuve le Roi

Georadar

Principes Georadar

Principes:
La technique du géoradar consiste à émettre des impulsions électromagnétiques (de 10 MHz à 1.5 GHz) de très courte durée (quelques nanosecondes - ns) à l’aide d’une antenne, et à enregistrer les réflexions issues des interfaces présentes dans le sous-sol à l’aide d’une antenne réceptrice. L’onde réfléchie au contact d’une interface est captée par l’antenne réceptrice puis amplifiée et numérisée.

Géophysique dispositif géoradar

Dispositifs:
Un géoradar muni d’une antenne spécifique est déplacé à vitesse constante. La localisation des mesures s’effectue à l’aide d’une roue codeuse, d’un GPS ou encore d’un système de marquage numérique au niveau de jalons implantés au préalable. Le choix de la fréquence des antennes utilisées dépend de la profondeur d’investigation souhaitée : Plus la fréquence est faible, plus la profondeur d’investigation croît mais plus la résolution spatiale diminue. Néanmoins la méthode radar est contrainte par la conductivité électrique de l’encaissant : une conductivité trop importante entraîne une atténuation du signal et limite ainsi la profondeur d’investigation.

Georadar résultats obtenus

Resultats Obtenus:
Les résultats obtenus forment une coupe continue des différents réflecteurs appelée radargramme. Un radargramme se présente sous la forme d’une coupe en deux dimensions avec en abscisse, la distance parcourue par le radar et en ordonnées, le temps de propagation aller-retour de l’onde (Two way time : TWT) en nanosecondes. Si les constantes diélectriques du milieu sont connues (abaques ou étalonnage) il est alors possible de transformer le temps de propagation en distance. Les ordonnées indiqueront alors la profondeur (m).

Les Limites:
La profondeur d'investigation est restreinte par la conductivité du sol et ne voit pas sous un réflecteur (nappe, ferraillage, etc…)

Mentions légales