Centre de Villeneuve le Roi

Imagerie électrique 2D ou 3D

Imagerie électrique

Principes:
Cette technique fait appel à la mesure de la résistivité électrique, c'est-à-dire la capacité d’un sol à limiter le passage du courant électrique, pour caractériser une formation du sous-sol. En effet la résistivité d’un sol est différent en fonction de la nature géologique du milieu (texture, taux de matériaux grossier, minéralogie, porosité etc.), de sa teneur en eau, de la profondeur etc.

Imagerie électrique 2D ou 3D dispositif

Dispositifs:
Le dispositif de mesure, appelé panneau électrique, se constitue de 32, 64, 48 ou 96 électrodes disposées en ligne et réparties selon un écartement constant. Un courant continu est injecté par l’intermédiaire de deux électrodes (dites alors électrodes d’émission) et des différences de potentiel sont mesurées simultanément entre 2 autres (dites alors électrodes de réception). L’augmentation de l’espacement inter-électrodes permet d’augmenter la profondeur d’investigation. La forte densité de mesure permet ainsi de distinguer les milieux les plus divers pourvu que le contraste des résistivités soit assez étendu.

résultats de l'imagerie électrique

Resultats Obtenus:
Les résultats sont obtenus après inversion à l’aide d’un logiciel spécifique. Ils se présentent généralement sous forme de coupe 2D (ou de bloc 3D) donnant la répartition de la résistivité en fonction de la profondeur.

Les Limites:
De grandes profondeurs d'investigations nécessitent un très grand déploiement.

Mentions légales